Cultiver le bougainvillier en pot pour un jardin coloré

Modifié le - Par Vincent

Le bougainvillier en pot est une option idéale pour ceux qui souhaitent embellir leur espace extérieur avec des fleurs éclatantes sans avoir à les planter directement dans le sol.

Dans cet article, nous explorerons les différentes étapes pour réussir la culture de cette plante tropicale en pot, ainsi que quelques conseils d’entretien pour assurer sa croissance saine et vigoureuse.

Cultiver le bougainvillier en pot pour un jardin coloré

Choisir le bon pot pour son bougainvillier

Pour commencer, il faut choisir un pot adapté à la taille et aux besoins du bougainvillier. Il est recommandé d’opter pour un pot d’au moins 30 cm de diamètre et de profondeur, afin de permettre un bon développement des racines de la plante.

A lire aussi: Les arbustes à fleurs : un atout pour embellir votre jardin

Le pot doit également être muni de trous de drainage pour éviter que l’eau ne stagne au fond, ce qui pourrait provoquer la pourriture des racines.

Matière du pot

Quant à la matière du pot, plusieurs options sont possibles :

  • Terre cuite : Cette matière naturelle offre une bonne aération des racines et un drainage efficace de l’eau. Toutefois, elle peut se casser plus facilement et nécessite des arrosages plus fréquents en raison de sa porosité.
  • Plastique : Les pots en plastique sont légers et résistants aux chocs, mais ils retiennent davantage la chaleur et peuvent assécher les racines si le bougainvillier est exposé à un ensoleillement trop important.
  • Béton ou pierre : Ces matériaux sont très durables, mais leur poids peut rendre le déplacement du pot difficile. Ils offrent également une bonne isolation contre les variations de température.

A lire aussi: Le bougainvillier bleu : splendeur et spécificités

Préparer le substrat et planter le bougainvillier en pot

Pour assurer une croissance optimale du bougainvillier en pot, il est essentiel de préparer correctement le substrat dans lequel il sera planté. Le bougainvillier a besoin d’un sol léger, bien drainé et riche en ressources nutritives pour se développer de manière harmonieuse.

  1. Mélanger plusieurs types de terreau afin d’obtenir un substrat équilibré. On peut par exemple associer du terreau universel, du sable et de la perlite pour améliorer le drainage et l’aération du sol.
  2. Ajouter un engrais adapté aux plantes fleuries pour fournir au bougainvillier les nutriments nécessaires à sa croissance. Privilégier un engrais riche en phosphore et potassium, qui favorisent la floraison et la résistance de la plante.
  3. Remplir le pot avec le mélange préparé, en laissant un espace suffisant pour installer le bougainvillier sans que ses racines ne soient comprimées.
  4. Sortir délicatement le bougainvillier de son pot d’origine et placer la motte au centre du nouveau pot. Recouvrir de terre en veillant à ne pas trop tasser pour éviter de comprimer les racines.
  5. Arroser abondamment après la plantation pour que le substrat adhère bien aux racines et éliminer les poches d’air éventuelles.

A lire aussi : Guide pratique pour la taille des hortensias

Entretenir son bougainvillier en pot tout au long de l’année

Pour profiter pleinement de la beauté de ses fleurs, il convient de connaître les bonnes pratiques d’entretien du bougainvillier en pot :

Exposition et arrosage

Le bougainvillier est une plante qui apprécie les emplacements ensoleillés et chauds. Il doit donc être placé dans un endroit où il bénéficiera d’au moins 6 heures de soleil par jour.

Article lié : Planter un camélia près d’un mur 

En ce qui concerne l’arrosage, il est recommandé de maintenir le substrat légèrement humide, mais sans excès pour ne pas provoquer de pourriture des racines. Laisser sécher le sol entre deux arrosages, surtout en hiver où les besoins en eau sont moindres.

A lire aussi : Tout savoir pour bien tailler son cerisier

Taille et bouturage

La taille du bougainvillier en pot est essentielle pour lui donner une belle forme et stimuler sa floraison. On peut tailler légèrement la plante après chaque floraison pour équilibrer sa croissance et supprimer les branches faibles ou malades.

Pour multiplier votre plante, il est également possible de bouturer les tiges de votre bougainvillier en les plantant dans un mélange de terreau et de sable.

Protection hivernale

Le bougainvillier en hiver, comment s’en occuper ?

Le bougainvillier étant une plante tropicale, il craint le froid et doit être protégé des températures négatives. Durant l’hiver, il est préférable de rentrer le pot à l’intérieur, dans une pièce lumineuse et peu chauffée (10 à 15°C) pour permettre à la plante de passer la saison froide sans souffrir du gel.

Les maladies et parasites du bougainvillier en pot

Comme toutes les plantes, le bougainvillier peut être sujet à certaines maladies ou attaques de parasites :

  • Oïdium : Cette maladie se manifeste par un feutrage blanc sur les feuilles et les tiges, qui finissent par se dessécher. Pour traiter l’oïdium, on peut utiliser un fongicide adapté ou des traitements naturels à base de bicarbonate de soude et d’eau.
  • Pucerons : Ces petits insectes verts peuvent sucer la sève des feuilles et provoquer leur déformation. Ils peuvent être éliminés avec un jet d’eau doux ou un traitement insecticide biologique.
  • Cochenilles : Ces parasites se nourrissent de la sève des tiges et peuvent affaiblir le bougainvillier. Pour les éliminer, il est possible d’utiliser un coton-tige imbibé d’alcool à brûler ou de recourir à un traitement insecticide.

Cultiver un bougainvillier en pot demande un peu de patience et d’attention, mais les résultats en valent la peine puisque cette plante offre une floraison spectaculaire qui sublimera votre jardin ou terrasse pendant de nombreux mois.

Vincent

Curieux de l’actualité et des petites astuces qui peuvent être intéressantes pour le quotidien de chacun. Ce blog me permet de partager et d’échanger sur divers sujets qui m’intéressent tout en pratiquant un de mes passes temps favoris : l’écriture !