Avocat divorce Marseille : guide complet pour bien choisir

Modifié le - Par Vincent

Avocat divorce Marseille : guide complet pour bien choisir

 

Lorsque vous traversez une période de séparation difficile, trouver le bon avocat divorce Marseille peut transformer cette expérience éprouvante en une procédure plus sereine et structurée. Que ce soit un divorce à l’amiable ou contentieux, un avocat spécialisé dans le droit de la famille saura guider votre dossier du début jusqu’à l’issue finale.

Les différentes formes de divorce

Avant de choisir un avocat, il est crucial de comprendre les divers types de divorce disponibles afin de sélectionner un professionnel ayant une expertise spécifique.

Divorce par consentement mutuel

Le divorce par consentement mutuel reste la solution la plus rapide et la moins coûteuse. Les époux se mettent d’accord sur tous les aspects : répartition des biens, garde alternée des enfants, pension alimentaire, etc. Il nécessite cependant la signature d’une convention sous seing privé contresignée par leurs avocats respectifs puis déposée au notaire.

Divorce contentieux

Lorsqu’il n’est pas possible de parvenir à un accord consensuel, un divorce contentieux doit être envisagé. On distingue plusieurs formes :

  • Divorce pour faute : lorsque l’un des époux accuse l’autre de comportements fautifs (violence, adultère, abandon de domicile).
  • Divorce pour altération définitive du lien conjugal : applicable après un an de cessation de la vie commune.
  • Divorce accepté : les deux parties reconnaissent la rupture mais ne trouvent pas d’accord sur les conséquences.

 

Avocat divorce Marseille : guide complet pour bien choisir

 

Comment choisir son avocat à Marseille ?

L’expertise en droit de la famille

Privilégiez un cabinet d’avocat marseillais qui a une forte expertise en matière de droit de la famille. Un bon avocat saura non seulement rédiger des documents juridiques précis, mais aussi offrir des conseils avisés sur la garde alternée, la pension alimentaire et les droits de visite.

La réputation locale

Retournez-vous vers les avis et recommandations locales pour évaluer la compétence des professionnels autour de vous. Consulter les témoignages d’anciens clients et vérifier la réputation d’un cabinet d’avocat à Marseille assure une meilleure confiance quant à leur fiabilité.

Une bonne relation client-avocat

Une relation de confiance avec votre avocat est capitale. Vous devez sentir que votre avocat écoute réellement vos besoins et veut défendre au mieux vos intérêts. Sa disponibilité, sa transparence sur les honoraires et son aptitude à communiquer clairement sont autant de critères primordiaux.

Les étapes de la procédure judiciaire

Premier rendez-vous et constitution du dossier

Lors du premier rendez-vous chez un avocat marseillais, celui-ci devra établir un diagnostic de votre situation. Vous devrez fournir divers documents (acte de mariage, pièces d’identité, relevé bancaire, liste des biens communs). Ensuite, l’avocat rédigera et déposera la requête en divorce au tribunal compétent.

Médiation familiale

Avant d’entamer toute procédure contentieuse, une médiation familiale peut être proposée pour trouver un terrain d’entente sur certains points comme la garde alternée ou la pension alimentaire. Cette étape n’est pas obligatoire mais fortement conseillée.

Audience de conciliation

Dans les divorces contentieux, l’audience de conciliation permet au juge aux affaires familiales de tenter une dernière fois de rapprocher les positions des époux. Si la conciliation échoue, des mesures provisoires seront fixées concernant les enfants et/ou la jouissance du domicile familial.

Les coûts associés à un divorce

Honoraires d’avocat

Les frais varient considérablement en fonction de la complexité du dossier et du cabinet d’avocat choisi. Généralement, les honoraires peuvent inclure des frais de consultation, de rédaction de documents, et la représentation lors des audiences judiciaires.

Dépenses annexes

Outre les honoraires, d’autres dépenses telles que les frais de notaire pour l’enregistrement de la convention de divorce, ou encore les coûts d’expertises éventuelles (expertise immobilière par exemple), doivent être anticipées.

Le rôle du notaire dans le divorce

Le notaire joue un rôle clé dans certains types de divorce, notamment ceux par consentement mutuel sans intervention judiciaire. Le dépôt de la convention de divorce auprès du notaire officialise l’accord entre les deux parties.

Enregistrement de la convention

Une fois la convention de divorce signée par les deux époux et leurs avocats, elle doit être déposée chez un notaire pour prise d’effet. Cela permet de rendre cet accord exécutif et même inscrire certaines dispositions au fichier immobilier si nécessaire.

Évaluation et répartition des biens

Pour les questions patrimoniales complexes (biens immobiliers, entreprises, comptes bancaires), un passage devant le notaire facilitera la liquidation de la communauté ou l’indivision en fournissant une expertise neutre et légale.

La gestion des enfants après le divorce

Garde alternée et résidence habituelle

La question de la garde des enfants devient souvent cruciale. La garde alternée suppose que les enfants partagent équitablement leur temps entre les parents. Dans d’autres cas, la résidence habituelle sera fixée chez l’un des parents avec des droits de visite et d’hébergement pour l’autre.

Pension alimentaire

La pension alimentaire est destinée à aider financièrement le parent chez qui la résidence des enfants est fixée. Son montant est variable selon les ressources et les charges de chaque parent et le nombre d’enfants à charge.

Recours en cas de contentieux post-divorce

Même après le prononcé du divorce, certains litiges peuvent persister ou apparaître. Votre avocat pourra vous assister dans les démarches pour saisir le juge afin de modifier des éléments du jugement initial (montant de pension, modification des droits de visite).

Non-respect des obligations

Si un des ex-conjoints ne respecte pas ses engagements désignés par le jugement (paiement de la pension alimentaire, mise à disposition du logement familial), il est possible d’exercer des recours via votre avocat pour faire exécuter la décision judiciaire.

Modification des conditions

Vos conditions de vie peuvent évoluer (déménagement, changement de revenus). Un retour devant le juge avec l’accompagnement juridique de votre avocat permettra d’ajuster les conditions initiales du divorce à votre nouvelle situation personnelle et matérielle.

Vincent

Curieux de l’actualité et des petites astuces qui peuvent être intéressantes pour le quotidien de chacun. Ce blog me permet de partager et d’échanger sur divers sujets qui m’intéressent tout en pratiquant un de mes passes temps favoris : l’écriture !